Officier de sécurité

Outre le fait d’habiliter les personnes et les organisations, l’Autorité Nationale de Sécurité peut également imposer certaines mesures complémentaires afin de garantir la protection des informations classifiées. Ainsi, chaque organisation qui gère des informations classifiées est obligatoirement tenue de désigner un officier de sécurité.

Le rôle de l’officier de sécurité

Chaque entreprise qui a accès à des informations classifiées doit obligatoirement désigner un officier de sécurité. Celle-ci ou celui-ci est la seule personne de contact officielle pour les communications entre l’Autorité Nationale de Sécurité (ANS) et ses clients. Les officiers de sécurité doivent eux-mêmes posséder une habilitation de sécurité.

Les officiers de sécurité doivent remplir deux tâches importantes :

   1. Veiller à l’application adéquate des règles de sécurité au sein de l’entreprise ou de l’administration

L’officier de sécurité doit veiller à ce que ses collaborateurs appliquent correctement les règles de sécurité concernant les informations classifiées. A cet effet, il ou elle doit informer ses collaborateurs minutieusement.

Toute infraction aux règles doit être rapportée immédiatement à l’officier de sécurité qui doit en informer l'ANS. Lors d’un incident de sécurité, l’officier de sécurité doit effectuer une enquête administrative en interne ainsi qu’informer la direction et l’autorité responsable des pièces compromises.

 

   2.  Gérer les habilitations de sécurité des collaborateurs

L’officier de sécurité introduit les demandes d’habilitation de sécurité pour ses collaborateurs auprès de l'ANS. Il ou elle informe les collaborateurs concernés de l’attribution des habilitations de sécurité après avoir obtenu la décision de l'ANS. L’officier de sécurité est également responsable de communiquer les changements d’état civil ou d’autres changements administratifs pertinents pour les dossiers des collaborateurs possédant une habilitation de sécurité.